Le Pays traversant (Pierre Dailly)

13,00  TVA comprise

Pays traversant ou traversé ? Ma première idée était de dire « traversé ». Mais je préfère aujourd’hui « traversant » car je parle de l’Escaut qui agit, descend et remue.

En stock

Description

“Pays traversant ou traversé ? Ma première idée était de dire « traversé ». Mais je préfère aujourd’hui « traversant » car je parle de l’Escaut qui agit, descend et remue. Comme le tictac de l’horloge ou le ressort du temps. C’est d’abord un mouvement. Parfois, c’est un obstacle sur le cœur pour rebrousser chemin entre ici et là-bas.
On distingue en surface un léger flux, flux d’éveillé, flux d’endormi, aurait dit Michaux. Flux huileux, à la dérive, faible et mélancolique. On peut parler de frissons et de détresse au beau milieu des quatre horizons. L’Escaut me remue plutôt qu’il ne remue. Il me traverse.
Dans « traversant », il y a « versant », il y a la pente et la forme des abords, la plaine et l’horizon et le ciel. Des arbres, des petites maisons et des oiseaux sous les nuages s’affirment comme les seuls reliefs.
Oui, il manque ici des falaises. Mais l’Escaut, c’est sa façon à lui d’être tout le pays, et plus encore. L’Escaut, c’est le grand ouvert.
S’il se jette quelque part, c’est dans la poésie.”

Pierre Dailly
(Auto)biographie

“Je suis né à minuit, sur la table
de la cuisine. Le ciel était à l’orage.
On entendait au loin les flonflons
de la ducasse des Haies.(…)

Je dois mon goût pour la littérature à l’enseignement. Parce que j’ai appris à m’ennuyer tout au long des études secondaires et que, pour échapper à mon désarroi, je me suis mis à lire Rimbaud presque tous les soirs pendant un an, résolu à y comprendre quelque chose.(…)

Plus tard, je suis devenu professeur de français, puis libraire, puis éditeur. J’ai publié des livres sympas, des petits formats (l’idée était de plier une feuille A4 en 8 parties, ce qui faisait au total, recto verso, 16 pages que je glissais dans une couverture cartonnée et colorée). Voilà pour les éditions les pierres.
J’ai participé à la création du premier village du livre à Redu où j’ai vécu quatorze ans, hélas, à bramer à l’orée de la forêt comme un vieux cerf.
De retour en ménage, j’ai déménagé à Tournai.”
Pierre Dailly

15,3 x 15,3 cm
130 pages – dos carré collé
D/2016/10362/7
9782930433431
13 euros TTC
200 g

Informations complémentaires

Poids 0.200 kg
Dimensions 15.3 × 15.3 cm

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Le Pays traversant (Pierre Dailly)”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.